Repère


Je nourris un intérêt quasi-obsessionnel pour mon lieu natal. J’interroge un rapport presque viscéral dans mes recherches où la notion d’itération se conjugue de manière récurrente à l’élément aqueux. Notion d’itération par laquelle je questionne et expérimente mon rapport à la terre natale et à l’élément pélagique. De manière quotidienne et quand je ne suis pas sur ces roches en bas à droite, j’observe les images de cette webcam, située à l’extrémité du port de Loctudy dans le Finistère. Elle regarde le phare des Perdrix et l’estuaire. Cette tourelle, avec, tel un échiquier, ses soixante-quatre cases en noir et blanc, est une anomalie de la signalisation maritime. Je m’attache à entrer en résonance avec ce lieu et son histoire, je m’interroge et cherche à entendre ce qu’il nous dit.